Le travail de terrain avec les « derniers locuteurs » du zoque ayapaneco (Mexique)

Image by Lacey Raper via https://unsplash.com/

Plus de renseignements

Responsables K. Haude & D. Costaouec
17-05-2015 Villejuif – Bât.D – S.511 – 10h00-12h00

Communication présentée par Jhonnatan Rangel dans le cadre de l’axe 4.1 DOCULANG du SeDyL.

Le but de cette communication a été de partager mes expériences de terrain avec les locuteurs du zoque ayapaneco  au Mexique. Cette présentation a été fait dans le cadre de l’axe 4.1 DOCULANG du SeDyl-CNRS.

DOCULANG a pour but de stimuler l’échange entre les linguistes sur les différents aspects du travail de terrain et de la documentation linguistique : méthodes de travail et promotion des « bonnes pratiques » (utilisation de logiciels divers, gestion des métadonnées, développement du travail collaboratif avec les communautés de locuteurs, etc.) ; analyse des effets des projets de documentation linguistique sur la vie des communautés ; pratique du « compte rendu » de terrain dans une perspective d’échanges entre chercheurs et d’amélioration des techniques de travail ; définition d’une typologie des terrains d’enquête à partir de l’expérience des membres du laboratoire et de spécialistes invités ; tentative de bilan scientifique de deux décennies de projets de documentation linguistique, etc.

L’exposé a abordé les caractéristiques de mon terrain de recherche ainsi que la méthodologie de recueil des données utilisée. L’objectif principal a été surtout d’ouvrir la discussion sur la thématique des dernières locuteurs ainsi que de positionner mon approche de terrain par rapport à la littérature disponible.

Suite à mon exposé et dans le cadre de cette journée dédiée à la thématique des derniers locuteurs, Nick Evans a élargi la discussion avec une présentation stimulante.

Cite this article as: Jhonnatan Rangel, "Le travail de terrain avec les « derniers locuteurs » du zoque ayapaneco (Mexique)," in Where's the last speaker? (ISSN 2494-2073),11/05/2015, http://wils.hypotheses.org/80.

Jhonnatan Rangel

I am a PhD candidate at the INALCO-SeDyl (CNRS) in Paris. My research focuses on language variation in Ayapaneco, a critically endangered language in the south of Mexico. Doctorant à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) et sous la tutelle du laboratoire Structure et Dynamiques des langues (SeDyl) du CNRS. Mon projet de recherche porte sur la variation linguistique dans le zoque ayapaneco, une langue en danger au Mexique.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.